Impurity profiling
Nous contacter

Profilage des impuretés dans la mise au point de médicaments

Les impuretés dans les produits pharmaceutiques sont des produits chimiques indésirables qui demeurent dans les ingrédients pharmaceutiques actifs (IPA) ou qui se développent pendant la formulation ou lors du vieillissement des IPA et de la formulation. Dans l'industrie pharmaceutique, une impureté représente toute matière inorganique ou organique, ou tout solvant résiduel autre que les substances médicamenteuses, ou tout ingrédient de synthèse ou produit chimique non désiré qui subsisteraient aux côtés des IPA. La présence de ces produits chimiques indésirables, même à l'état de traces, peut influencer l'efficacité et l'innocuité du produit pharmaceutique.

Le profilage des impuretés comprend l'identification, l'élucidation structurelle et la détermination quantitative des impuretés et des produits de dégradation dans les produits pharmaceutiques bruts et dans les formulations pharmaceutiques. Le profilage des impuretés a pris de l'importance dans l'analyse pharmaceutique moderne en raison du fait que les impuretés non identifiées et potentiellement toxiques sont dangereuses pour la santé, et dans le but d'accroître la sécurité de la pharmacothérapie, les impuretés doivent être identifiées et déterminées par des méthodes sélectives.

Les impuretés présentes dans les produits formulés et les IPA sont contrôlées par divers organismes de réglementation tels que l'ICH, l'USFDA, l'Agence canadienne des médicaments et de la santé qui mettent l'accent sur les exigences de pureté et sur l'identification des impuretés dans ces produits. L'identification, la quantification et le contrôle des impuretés dans l'IPA et le produit pharmaceutique sont essentiels à la mise au point d'un médicament. Les impuretés organiques sont souvent des radicaux libres issus de produits dérivés, d'intermédiaires et de produits de dégradation. Parmi les impuretés inorganiques, on peut citer les métaux de transition, les réactifs et les ligands. L'identification des impuretés se fait par diverses techniques chromatographiques et spectroscopiques, employées seules ou en combinaison avec d'autres techniques.

La spectroscopie à résonance paramagnétique électronique (RPE) est la seule technique de détection, d'identification et de quantification directe et non invasive des impuretés paramagnétiques (radicaux libres organiques et métaux de transition). La RPE est capable de détecter des traces d'impuretés à des concentrations de l'ordre de parties-par-milliard.

La spectroscopie RPE détecte et identifie les traces de métaux de transition, surveille les processus de dégradation des médicaments qui produisent et impliquent des radicaux libres, et observe la production des radicaux libres catalysés par les métaux de transition ou autres impuretés.