Preclinical Imaging

Imagerie préclinique : une nouvelle façon de travailler pour apporter de nouvelles informations lors de la mise au point de médicaments

L'imagerie moléculaire peut permettre l'évaluation non invasive des processus biologiques et biochimiques chez les sujets vivants. Il existe de nombreuses technologies d'imagerie prometteuses qui peuvent être appliquées à la mise au point de médicaments. Les technologies ont donc le potentiel d'améliorer notre compréhension de la maladie et de l'activité des médicaments au cours de la mise au point préclinique et clinique des médicaments, ce qui peut aider à choisir les candidats qui semblent les plus susceptibles de réussir ou à interrompre le développement des médicaments qui semblent susceptibles de connaître un échec au dernier moment. L'imagerie offre un moyen potentiel pour estimer de façon non invasive le devenir d'un médicament dans tout le corps (imagerie complète du corps) et dans le temps (imagerie dynamique). 

La tomographie par émission de positons (TEP) est la plus sensible et la plus quantitative des techniques d'imagerie existantes. Les technologies d'imagerie in vivo sont au cœur de la recherche préclinique avancée et, pour faciliter la mise au point de médicaments, il est essentiel de comprendre les processus biologiques dynamiques, l'expression génique, l'activité enzymatique et protéique, la progression et le traitement des maladies, la biodistribution, la pharmacodynamique ou la pharmacocinétique des nouveaux médicaments dans des études répétables et de longue durée.

Les pressions exercées plus tôt dans le processus de découverte pour éliminer rapidement les candidats peu prometteurs ont mené à l'adoption d'outils analytiques pour la recherche et le développement sur les petites molécules, offrant à la fois la caractérisation et la cartographie sans marquage, ainsi que la capacité de mesurer directement et quantitativement. Les chercheurs ont besoin d'identifier les petites molécules les plus prometteuses et utilisent désormais les mêmes techniques que les grandes entreprises pharmaceutiques, telles que le criblage de composés à très haut débit.

En association avec la spectrométrie de masse (SM), l'imagerie par désorption/ionisation laser assistée par matrice (MALDI) fournit aux chercheurs une technique sans marquage permettant de mesurer des échantillons de tissus et de représenter et visualiser la distribution des protéines, lipides, médicaments ou métabolites sous forme d'image. L'imagerie par spectrométrie de masse (IMS) MALDI aide les concepteurs à comprendre la distribution spatiale et la physiologie tissulaire d'un médicament candidat et des métabolites connexes.

L'imagerie MALDI peut être utilisée pour les analyses ciblées et non ciblées. Un exemple représentatif d'analyse ciblée : la mesure de la distribution du médicament et des métabolites dans les tissus. Un exemple représentatif d'analyse non ciblée : la recherche de biomarqueurs protéiques, glycaniques ou lipidiques, pour des molécules de petite et grande taille, dans le cadre de la mise au point de médicaments. Laquelle joue un rôle essentiel dans la réalisation de l'objectif global du secteur de trouver plus rapidement des traitements de meilleure qualité et moins coûteux.