Stability
Nous contacter

Essai de stabilité dans la mise au point de médicaments

Le but des essais de stabilité dans la mise au point de médicaments est de démontrer comment la qualité d'une substance active ou d'un produit pharmaceutique varie avec le temps sous l'influence de divers facteurs environnementaux tels que la température, l'humidité et la lumière.

Les premières études de stabilité effectuées sont généralement des études de dégradation forcée. Ces études sont menées pour comprendre les principaux produits de dégradation de la molécule et pour faciliter l'élaboration de méthodes d'analyse. L'étape suivante consiste à effectuer des essais accélérés de stabilité pour les études de compatibilité des excipients au cours du développement de formule et à appuyer l'attribution de la durée de conservation initiale et des conditions d'entreposage pour les premières études toxicologiques et cliniques. Des études de stabilité à long terme seront également entreprises sur l'ingrédient pharmaceutique actif (IPA) et le produit pharmaceutique, en suivant généralement bon nombre des principes contenus dans les lignes directrices de stabilité de l'ICH, avec un stockage en conditions accélérées et à long terme.

La dégradation forcée est couramment utilisée dans la mise au point de médicaments pour prédire la stabilité des produits pharmaceutiques, qui affecte leur pureté, leur efficacité et leur innocuité. Dans les essais de contrainte (dégradation forcée), le produit médicamenteux est exposé à la chaleur, à la lumière ou à des agents chimiques dans le but d'atteindre les objectifs suivants :

  • la compréhension des différents mécanismes de dégradation
  • la détermination de la stabilité intrinsèque et de la durée de conservation
  • la mise au point de formulations stables
  • l'évaluation de l'efficacité antioxydante

La spectroscpie par résonance paramagnétique électronique (RPE) peut détecter et surveiller avec succès les radicaux libres à courte durée de vie produits pendant les essais de contrainte par des réactions chimiques, thermiques ou photochimiques. La RPE peut déterminer la capacité et l'efficacité des antioxydants en matière de piégeage des radicaux libres.

Dans le domaine biopharmaceutique, les solutions de spectrométrie de masse peuvent faciliter la prise de décision biothérapeutique et accélérer le calendrier de développement global. Les essais de stabilité pour les modifications post-traductionnelles (MPT) par l'analyse intacte dans la mise au point de médicaments biopharmaceutiques permettent un dépistage rapide des produits de dégradation biothérapeutiques pendant l'entreposage et une réduction du risque d'introduction d'artefacts par comparaison aux cartes peptidiques, et permettent d'obtenir des schémas isotopiques réels qui fournissent une quantification précise.