Counterfeit.jpg

Contrefaçons

Les médicaments contrefaits constituent un problème important et croissant, tant dans les pays développés que dans les pays en voie de développement.

La définition légale de la contrefaçon de médicaments varie selon les pays, mais l'Organisation mondiale de la santé (OMS) propose une définition utile, en définissant un produit pharmaceutique contrefait comme un produit délibérément et frauduleusement mal étiqueté en ce qui concerne son identité ou son origine.

Les médicaments contrefaits représentent un double danger pour le public. D'une part, les contrefaçons ne contenant pas l'ingrédient actif approprié en quantité suffisante ne parviennent pas à soigner la pathologie du patient. D'autre part, les contrefaçons peuvent contenir des substances toxiques. Dans les deux cas, la confiance dans le système de santé public s'en trouve ébranlée.

Pour déterminer si un produit suspect est authentique ou contrefait, il faut souvent recourir à des procédures chimiques par voie humide. Le fonctionnement correct et fiable de ces techniques nécessite du personnel qualifié et des installations de laboratoire appropriées. En outre, ces méthodes ne peuvent souvent pas être exécutées aussi rapidement que souhaité.

La vérification de l'identité d'un produit pharmaceutique peut être réalisée à l'aide de la technologie FT-NIR de Bruker . La rapidité et la précision de cette méthode analytique peuvent aider les autorités sanitaires à protéger le grand public contre le risque croissant du commerce de produits pharmaceutiques contrefaits.

SFDA__Small.jpg

Spectromètre MATRIX-OF dans un laboratoire mobile analysant des contrefaçons en Chine.

Bruker aide la SFDA chinoise à détecter les médicaments contrefaits

En Asie, plus de 50 % des contrefaçons de médicaments contre le paludisme ne contiennent aucun ingrédient actif, et il arrive même à des pharmacies de confiance de vendre à leur insu ces médicaments contrefaits. De nombreux clients et autorités examinent la possibilité d'effectuer des tests globaux sur les médicaments. La spectroscopie FT-NIR représente la technologie la plus prometteuse pour les tests de qualité pharmaceutique, et elle a l'avantage d'être déjà bien établie. L'avantage principal des spectromètres FT-NIR tels que le système MATRIX-F de Bruker, c'est qu'ils peuvent être utilisés sur le terrain. En utilisant des unités mobiles, des réseaux peuvent être conçus pour mettre en place une lutte contre les médicaments contrefaits à un niveau national.

En 2001, l'administration chinoise de régulation de l'alimentation et des médicaments (SFDA) a lancé un projet de recherche visant à évaluer la capacité de la technologie NIR pour remplir cette mission. Entre-temps, plus de 450 systèmes FT-NIR ont été installés dans de petites fourgonnettes qui examinent des médicaments dans toute la Chine. Il est ainsi possible de s'assurer que les hôpitaux et les pharmacies locaux ne dispensent pas de contrefaçons. Grâce aux technologies analytiques modernes, on peut faire en sorte qu'au moins les canaux de distribution légaux soient considérablement sécurisés, pour le bien-être et la sécurité des personnes.