banner-LC-MS-NMR.jpg

Chromatographie, résonance magnétique et spectrométrie de masse

Fournit la masse exacte de l'échantillon analysé et, par conséquent, l'accès à la formule de somme

L'installation LC-NMR/MS (chromatographie/résonance magnétique/spectrométrie de masse) a été introduite par Bruker BioSpin en 1999. Un système LC-NMR, y compris un groupe d'échantillonnage de pics Bruker (BPSU-36), a été raccordé à un spectromètre de masse trappe à ions de la série Esquire de Bruker Daltonics par le biais d'une interface Bruker NMR-MS (BNMI). Depuis octobre 2004, le spectromètre de masse à temps de vol (TOF) microTOF-LC de Bruker Daltonics peut également être intégré à une installation LC-NMR.
 

Le microTOF-LC fournit la masse exacte de l'échantillon analysé et, par conséquent, l'accès à la formule de somme. Avec le spectre RMN du mélange, cela vous permet souvent de déjà connaître la réponse à vos questions.
 

Le spectromètre de masse microTOF-LC et son logiciel sont totalement intégrés à l'installation LC-NMR. Pendant la séparation chromatographique, le microTOF-LC fournit les spectres de masse des pics élutés. De même, le microTOF-LC permet à HyStar™ de déclencher le recueil des pics chromatographiques dans des boucles (LC-NMR) ou des cartouches SPE (LC-SPE™ NMR), sur la base de chromatogrammes de base.
 

La technique relativement nouvelle LC-SPE NMR et la spectroscopie s'accordent très bien ensemble. La SPE, en tant qu'interface placée entre la chromatographie liquide et la RMN, permet d'utiliser des solvants qui ne sont pas du tout deutérés pendant la séparation chromatographique, ce qui simplifie les spectres MS acquis. L'enrichissement d'échantillons, par le biais de passages chromatographiques répétés a besoin d'une détection très fiable des pics. Cette détection s'effectue de façon nettement plus facile en faisant appel à des chromatogrammes de masse très sensibles puis à des chromatogrammes à UV.