banner_minispec.jpg

R et D sur les agents de contraste

La famille minispec des analyseurs d'agents de contraste Bruker joue un rôle essentiel pour caractériser et valider les propriétés des produits pharmaceutiques appelés "agents de contrastes d'IRN". Ces agents s'utilisent pour renforcer le contraste sur les images de résonance magnétique entre les tissus lorsque sans ce contraste il serait difficile de différencier, entre autres, les tissus mous du système nerveux central, du foie, du système digestif, du système lymphatique, de la poitrine, du système cardio-vasculaire et des poumons.

Pour concevoir un agent de contraste réussi, il faut que les propriétés contradictoires pharmaceutiques et de l'IRM soient toutes respectées en même temps : bien que des ions métalliques comme, par exemple Mn2+ and Gd3+ donneront probablement un bon renforcement du contraste, il faut les soumettre à une chélation car les ions "nus" sont toxiques. L'efficacité d'un agent potentiel de contraste s'évalue par des études de relaxation de la RMN (résonance magnétique nucléaire), en particulier les durées de relaxation du réseau de spins et spin-spin (décrites, respectivement, par les constantes de temps T1 et T2).

Les systèmes IRM cliniques sont certainement capables d'effectuer des mesures de relaxation RMN mais ne sont pas les instruments les plus efficaces pour mener cette tâche à bien. La famille minispec de Bruker d'analyseurs d'agents de contraste offre la solution parfaite car les minispec sont en mesure d'adapter la puissance du champ magnétique des systèmes IRM cliniques et ce à moindre coût et en occupant une superficie nettement plus faible. De nombreux chercheurs ont choisi de se servir de minispec lors d'analyses courantes car ces appareils offrent un avantage sur le plan des performances grâce à une durée de programmation plus courte et un fonctionnement à l'aide d'un seul bouton pour lancer l'acquisition des données, leur traitement et la sortie d'un rapport.

Bruker est le seul fournisseur de systèmes de 60 et 40 MHz qui peuvent être installés sur une table et qui se consacrent à la recherche sur les agents de contraste. Grâce à la gamme de systèmes à aimants que propose Bruker entre 7,5 et 60 MHz et grâce à d'autres accessoires, dont des systèmes de contrôle de la température des échantillons, une simple intervention permet de caractériser l'agent de contraste désigné.