Analyseur de gaz IRTF

Série MATRIX-MG  

Hautes performances configurables pour l’analyse des gaz.

Choisir le bon détecteur.

Différents types de détecteurs sont disponibles pour répondre à vos besoins : détecteurs à sensibilité exceptionnelle (MCT refroidi à l'azote liquide ou refroidi par Stirling), détecteurs à plage spectrale étendue (DLaTGS) ou détecteurs sans azote liquide mais que de faibles limites de détection sont pourtant requises. (TE-MCT)..

Haute résolution spectrale et analyse rapide.

Une résolution spectrale supérieure à 1.0 cm-1 (avec en option 0.5 cm-1), facilite l'analyse de mélanges gazeux complexes caractérisés par de nombreuses signatures infrarouges qui se chevauchent. De plus, la fréquence de balayage élevée allant jusqu'à 5 Hz à une résolution de 0.5 cm-1,en combinaison avec l'option d'échange gazeux rapide, permet l'exploration de processus rapides tels que les réactions catalytiques.

Quantification sans calibration.

La série MATRIX-MG est pilotée par le logiciel d'analyse de gaz OPUS GA. Ce logiciel permet la quantification de plus de 350 composés sans avoir besoin d'étalonnage. Pour une quantification précise, la pression et la température du gaz sont enregistrées en permanence tout au long du processus d'analyse.

Robustesse.

L'interféromètre à alignement permament RockSolidTM apporte une grande résilience aux vibrations. Les miroirs à l’intérieur des cellules à gaz multi-passages sont recouverts d’or pour une résistance élevée à la corrosion. Les gaz corrosifs particulièrement concentrés peuvent être analysés par le MATRIX-MG01 grâce à sa cellule à gaz recouverte de PTFE et à la méthode de mesure en un seul passage, qui empêche le contact direct du gaz corrosif avec les miroirs.

Cellule à gaz optimisée pour l'analyse de gaz.

Des cellules à gaz avec différentes longueurs de trajet optique, allant de 10 cm à 26 m, sont disponibles pour déterminer avec précision les rapports de mélange sur une large plage de concentrations, depuis le pourcentage jusqu'aux parties par milliard (ppb).

La sélection de la longueur optimale du trajet optique implique un équilibre minutieux entre la minimisation des niveaux de bruit et l’optimisation de la transmission de la lumière infrarouge. Cette approche garantit que les spectres infrarouges sursaturés sont contournés, même lorsqu'il s'agit de mélanges gazeux contenant des composés actifs IR dans des concentrations de l'ordre du pourcentage.

De plus, pour éviter la condensation, les cellules à gaz ayant une longueur de trajet optique allant jusqu'à 5 m peuvent être chauffées à une température supérieure à 180 °C.

Haute pression.

L'option haute pression offre la possibilité d'effectuer des mesures de gaz à des pressions allant jusqu'à 15 bars (standard : jusqu'à 2 bars) pour des températures allant jusqu'à 30°C. Cette option est particulièrement adaptée à la détection de concentrations de gaz extrêmement faibles, telles que les impuretés, ainsi qu'à la réalisation de mesures industrielles en ligne de gaz dans des conditions de pression élevée.